Le panic target

panic_target

Avant toute chose, je tiens à préciser que je livre ici une expérience personnelle. Comme tous les archers connaissant ce problème pourront vous le confirmer, il n’existe pas de remède miracle et ce dernier peut varier selon la personne concernée.

Explications:

Comme son nom l’indique, le panic target, aussi appelé maladie de la carte ou encore maladie du jaune, est un désordre psychologique de l’archer. En effet, ce problème survient le plus souvent lorsque l’archer est au top de sa forme et, de ce fait, ce dernier se concentre uniquement sur ses points, tout en oubliant le mouvement de base.

Le panic target peut se manifester de diverses manières, et ces manières dépendent évidemment du style d’arc utilisé par l’archer. Dans le cas du tir instinctif, l’archer aura généralement:

-Des problèmes pour arriver à l’ancrage, voir l’incapacité d’y arriver (par hésitation). Dans ce cas, l’archer voudra, dans un dernier effort désespéré, tenter d’allonger un peu plus, ce qui peut conduire la flèche a bien des endroits, mais rarement dans la cible…

-Une décoche prématurée, avant même que l’archer ait clairement sa cible dans sa ligne de mire.

Comme l’archer n’était pas à plein armement, la flèche est amputée d’une bonne partie de sa puissance, mais cela n’est pas le plus grave. En effet, le facteur le plus gênant est la suivant:

L’archer, au moment de sa décoche, n’était pas en position stable (il n’était pas croché à la bouche), ce qui provoque un décalage au niveau des épaules (ces dernières n’étant pas correctement alignées). Du coup, un archer droitier tirera régulièrement à gauche, et un archer gaucher tirera régulièrement à droite.

Ce qu’il est important de savoir, ce que l’archer atteint par ce trouble est particulièrement perturbé lors des tournois. La plupart des personnes atteintes font de très bons résultats et possèdent un très bon mouvement lors des entraînements, mais perdent toutes leurs capacités lorsque l’enjeu devient important. Gardez donc une chose en tête, VOUS SAVEZ TOUJOURS TIRER! Le panic target, bien que très embarrassant, n’enlève rien à votre talent, il s’agit tout simplement d’un mauvais conditionnement. Pour caricaturer, on dira que votre cerveau s’est déprogrammé à force de chercher la performance et les résultats.

En ce qui concerne les personnes atteintes qui tirent avec un arc viseur, je n’aborderai pas ce thème, puisque je ne suis pas expert dans ce domaine. Néanmoins, une petite recherche sur Google vous apportera les réponses recherchées.

Comment en guérir?

En voilà une question judicieuse 🙂 . Comme cela a été mentionné, le panic target est propre à chaque archer, et la solution sera aussi différente pour chaque personne. En revanche, il existe de nombreuses pistes afin de s’en sortir:

-Reprenez les bases, en vous plaçant devant une cible sans image. Cela est difficile, mais tentez de lâcher uniquement les flèches qui sont armées correctement. Cela vous aidera a reprogrammer votre mouvement.

-Bien que cela ne soit pas toléré en concours pour les arcs instinctifs, le clicker s’avère très efficace afin de contrôler votre allonge. Lorsque vous aurez décollé quelques plumes, je peux vous assurer que vous viendrai à l’allonge 😉 . L’attente du bruit déclencheur vous sera d’un précieux secours afin d’arriver à un parfait armement.

clicker

-Personnellement, le tir au blunt et l’amusement m’a sorti du panic target. Prenez 2-3 flèches munies de blunts, et baladez-vous en forêt. Tirez sur des souches, amusez-vous à viser des touffes d’herbe etc. Grâce à cela, vous retrouverez rapidement le plaisir de tirer (si vous l’aviez perdu). Vous pouvez aussi tirer sur des balles, des ballons… il existe assez de façons de s’amuser 😉

-Tirez à de très faibles distances, vous n’aurez ainsi pas peur de rater votre cible et perfectionnez votre mouvement.

-Pour les personnes “moins atteintes”, dites 21-22 une fois que vous êtes à l’ancrage, puis lâchez.

-Finalement, une motivation sans faille et un amour inconditionnel de votre sport favori vous aidera beaucoup à vous en sortir. Reprendre confiance en votre tir et reprendre les bonnes habitudes et les bons gestes seront la clé du succès! De plus, n’oubliez pas que de nombreux archers sont dans la même situation que vous, mais que ces derniers n’osent souvent plus participer aux compétitions…

Vous êtes cordialement invités à commenter cet article, et à en débattre 😉

jaune_cible_fita